Chirurgie dentaire : l’ultrason, c’est la précision !

17 sept. 2019
Chirurgie dentaire : l’ultrason, c’est la précision !

La piézochirurgie dentaire offre bien des avantages, notamment au niveau de la précision de l’intervention. Michèle Reners, dentiste spécialisée en chirurgie implantaire et Présidente de la société belge d’implantologie orale, nous les détaille.

En quoi consiste la piézochirurgie dentaire ?
« C’est une technique de chirurgie osseuse apparue en dentisterie à la fin des années 90. Elle fonctionne sur la base d’un phénomène ultrasonore. Un courant électrique déforme des pièces en céramique, qui vont transmettre ce mouvement à des inserts en contact avec l’os. Ceux-ci vont vibrer selon une fréquence et une amplitude déterminées. Cela aboutit à une chirurgie beaucoup plus fine, puisque les incisions sont minimes, et plus respectueuses des tissus par rapport aux ciseaux, aux scies et aux fraises à os classiques.»

 

Y a-t-il d’autres avantages ?
« Pour le dentiste, la sensibilité tactile est meilleure : il n’est pas nécessaire de pousser ni forcer, ce que le patient apprécie également. Cela offre aussi plus de sécurité : il n’y a aucun impact sur les tissus mous. Par exemple, le nerf présent dans la mâchoire inférieure ne risque pas d’être injurié.

"La piézochirurgie permet plus de finesse, les incisions réalisées en utilisant cette tecnique étant minimes".

Lors des travaux pratiques, on ôte la coquille d’un oeuf cru sans abîmer la petite membrane sous-jacente ! La visibilité est meilleure grâce à un spray qui nettoie la plaie pendant l’utilisation. Il y a également un effet antibactérien grâce à un phénomène de cavitation.»

 

Quand y recourt-on ?
« On l’utilise pour des extractions dentaires; l’os est éliminé a minima même autour des racines à anatomie complexe, des dents de sagesse incluses, des kystes. Le placement d’implants est facilité et les comblements sinusiens le sont aussi. Mais la grande nouveauté est qu’on peut l’utiliser pour accélérer les traitements d’orthodontie chez l’adulte où il faut mobiliser les dents dans l’os. Il suffit de réaliser de petites incisions dans la gencive.»

 

Texte: Philippe Van Lil - Journal La Libre Belgique - Septembre 2019

En collaboration avec ACTEON® Group

FR.PLANET-HEALTH.BE - MEDIAPLANET